La porcelaine

I Bref Historique

C’est sous la dynastie des Han (entre -206 et 220 après Jésus-Christ) que nait la porcelaine en Chine. Rapportée ensuite au 13ème siècle par Marco Polo, elle arrive alors en Europe par Venise. Au cours des siècles suivants, la volonté de copier la porcelaine de Chine s’installe, mais on ignore alors encore son secret de fabrication. Le secret est percé dans la région de Dresde début 18ème par le chimiste Johan Friedrich Böttger. On commence alors à copier les porcelaines asiatiques (Chine et Japon), puis assez rapidement un style propre à l’Europe voit le jour.

II Fabrication

Vase balcon bleu, Chine

En Europe, 2 types de porcelaines ont coexisté, la porcelaine tendre et la porcelaine dure : c’est avant tout par un manque de connaissances que la tendre est majoritairement produite dans un premier temps . Il s’agit en fait d’un mélange de fritte (sable fondu et broyé en poudre) et d’argile blanche ou de calcaire. La porcelaine dure semblable à la porcelaine asiatique est en fait un mélange de feldspath, de silice et de kaolin (argile blanche). C’est la découverte de cette dernière qui a permis à Meissen en 1710, puis plus tard en France à Limoges, la conception de la porcelaine que nous connaissons aujourd’hui.

Vase Imari, monture en bronze

Cette pâte peut être plus ou moins liquide selon les pièces désirées. Liquide pour les tasses et les vases, semi-molle pour les assiettes. Une fois sèche et les finitions appliquées, la pièce est cuite une première fois à petit feu (800°C), on obtient alors le biscuit, une porcelaine brute. La glaçure est ensuite appliquée par trempage dans une solution d’émaillage, la pièce cette fois sera cuite à grand feu (1 400°C). Les couleurs sont peintes tout au long de ce processus selon leur résistance aux températures de cuisson.

III Musées

Afin de découvrir toutes ces merveilles, mais également découvrir plus en détail les secrets de fabrication de la porcelaine, voici un une petite liste non exhaustive des principaux musées de porcelaine :

A la découverte des premières porcelaines européennes : Meissen

Une manufacture d’excellence : Sèvres

Au coeur des carrières de kaolin : Limoges


Découvrez une sélection d’objets en lien avec l’article :

Plus d'articles
La dorure au mercure, l’or moulu