Chaise Directoire

Comment reconnaître les chaises et fauteuils Directoire ?

Le style Directoire succède au style Louis XVI. Il se développe durant les régimes politiques qui succèdent la Révolution et ce, jusqu’à l’Empire. Il provoque une révolution à bien des égards : utilisation des bois massifs, peu de bronzes rapportés et de marqueterie. Les formes également se simplifient. Ce changement de paradigme s’illustre en particulier au sein des chaises Directoire et fauteuils du même style. Le style Directoire voit foisonner un nombre colossal de chaises et sièges différents : chaises gondoles, chaires curules, chaises gondoles, chaises en crosse, chaises en hémicycles,… Cet article vous donne les clefs nécessaires afin de reconnaître un siège Directoire.

I. Les essences de bois des chaises Directoires

Du point de vue de leur conception, les chaises Directoires se réalisent en acajou ou en merisier. D’autres essences indigènes telles que le chêne, le hêtre, le peuplier, le frêne ou le châtaignier servent également à la réalisation des chaises Directoire. Toutefois, dans ce cas, de la peinture recouvre le bois et s’agrémentent de motifs. Les décors et peintures pompéiens, comprenant des trompe-l’œil sont très en vogue. Cela remplace définitivement la marqueterie.

II. Le piétement de la chaise Directoire

Une des caractéristiques des chaises Directoire est la grande variété de piétements . Le piétement des chaises change, le pied arrière Directoire est généralement en forme de sabre et de section carrée. Il s’agit d’un piétement à l’étrusque. Ce piétement arrière forme, avec les montant du dossier, une courbe convexe continue. Le piétement avant, quant à lui, peut être droit, de section cylindrique, carrée, en carquois, ou en fuseau allongé , étranglé au sommet. Il s’imbrique toujours dans la ceinture de l’assise par le biais d’un dé de raccordement strié ou agrémenté d’un losange ou d’une marguerite. Certains pieds avant peuvent être en sabre ou en jarret d’animal terminé par une griffe de lion.  Dans certains cas, des traverses seules ou en paires relient les quatre pieds.

Paire de Chaises Directoires. Pieds sabres. Bois laqué. Palmette.
Paire de chaises directoires, circa dernier quart du XVIIIe siècle. Piétements arrière et avant en sabre. En vente sur Antikeo.

III. Les assises des chaises directoires

Enfin, les assises des chaises directoires sont soit empaillées soit capitonnées. Dans ce cas, elles sont sanglées, remplies de crins, recouvertes de toile et ensuite capitonnée. L’assise de certaines chaises, telle que la gondole est composée d’une galette de bois amovible, recouvertes de tissu. Enfin, dans de plus rares cas, un cannage ou du bois plein recouvre l’assise.

IV. Les différents types de chaises Directoire

L’innovation initiée par le Directoire concerne également les différentes formes de chaises. A ce titre, de nouveaux modèles apparaissent. Leurs dossiers peuvent être d’une grande variété. Les sièges gondoles font leur apparition. Il s’agit de chaises dont le dossier est soit capitonné, soit composé d’une large bande de bois verticale. Il est de forme convexe et ses extrémités inférieures rejoignent l’avant de la ceinture de l’assise. Lorsqu’il est en bois, des ornements et agréments en bois complètent le dossier.

Par ailleurs, le style Directoire opère un retour à l’Antique. A ce titre, la chaise curule devient à la mode. Elle se compose de deux X, rejoints par des traverses. La partie supérieure du X fait office d’assise alors que la partie inférieure constitue le piétement.

En outre, le style Directoire varie les dossier des chaises. A titre d’exemple, nous pouvons citer le dossier en hémicycle. Il s’agit d’un dossier composé d’une large bande rectangulaire convexe et horizontale. Elle s’attache à hauteur des omoplates de la personnes assise à deux montants eux-mêmes reliés à l’assise. Des motifs géométriques tels que des losanges sur leurs pointes ou des palmettes ornent le centre du bandeau. Les dossiers en crosse deviennent également en vogue. Il s’agit d’un dossier dont la partie supérieure s’enroule sur elle-même – en crosse – vers l’extérieur. Enfin, les dossiers dits à corne arrivent. Ce dernier s’élargit progressivement à partir des accotoirs. Il se termine en angles vifs ou en volutes.

Des dossiers ajourés

Saufs quelques rares exceptions, la grande majorité des dossiers des chaises Directoire sont ajourés. Des motifs issus de l’imaginaire Directoire ornent alors le centre de ces chaises. Il s’agit, entre autres, de lyres, de palmettes, de croisillons, de barreaux verticaux, de formes géométriques,… Des motifs provenant de la mythologie gréco-romaine comme des sphinx, des sphinges, urnes et jarres antiques…ornent également certains dossiers.

Chaises directoire. Dossier ajouré. Palmette. Cassolette antique. Bois peint.
Chaise directoire, circa dernier quart du XVIIIe siècle. Dossier enroulé en crosse. Motifs de palmettes et vase grec. En vente sur Antikeo.

V. Les fauteuils Directoires

Les fauteuils Directoires ressemblent aux chaises auxquelles des accotoirs s’ajoutent. De fait, les fauteuils ne foisonnent pas, comme durant les styles précédents. Les variétés de piétements sont identiques à celles des chaises. Les dossiers sont soit en crosses soit à cornes. Ils sont ajourés, dans les plupart des cas. Il s’agrémentent de motifs identiques à ceux des chaises. Exceptionnellement, les dossiers peuvent être capitonnés.

Les accotoirs des fauteuils Directoires finissent en boule ou en volute. Ils prennent généralement la forme de balustres tournées. Ils se recordent au piétement avant à l’aide d’un dé sculpté, orné de losanges, de stries,…Dans certains cas, les accotoirs peuvent s’agrémenter de sphinges, de sphinx,…

Paire de fauteuil Directoire/Consulat, circa première moitié du XIXe siècle. En vente sur Antikeo.

Période courte de l’histoire, mais au style sobre et élégant le style Directoire décline des sièges raffinés, n’hésitez pas à venir les découvrir ainsi que de nombreuses antiquités sur Antikeo !