Trier par :
Style Louis XV, Transition

Faïence Louis XV, Transition

Le grand mouvement d'extension de l'industrie de la faïence ancienne qui s'était produit sous la Régence se poursuit également sous Louis XV.

Les faïenceries de Strasbourg, produisent des pièces élégantes se signalant par la vivacité des couleurs, en particulier les pourpres et les carmins. Les formes sont de style rocaille et les décors se composent de bouquets de fleurs : roses, pivoines, jacinthes, œillets. Rouen se limite au décor chinois polychrome, mais, après 1750, apparaissent les pièces dites à la corne et au carquois. Les faïences apportent une note tout à fait originale et particulière, d'un émail blanc crémé, se limitant aux couleurs jaune, bleue, rouge et verte; les décors, qui représentent au début des scènes bibliques ou mythologiques encadrées dans de petits médaillons, se transforment vite en arabesques dans le style de Bérain pour se caractériser enfin par des sujets à grotesques dans le goût de Callot.

Marseille possédait plusieurs fabriques ; celle d'Honoré Savy est la plus connue; la production imite les faïences alsaciennes, mais avec toutefois des caractéristiques suffisamment nettes pour permettre de ne pas confondre les deux fabrications.

Enfin, les faïences de Saint-Cloud imitent les décors à lambrequins bleus du Rouen.


La garantie Acheteur sur Antikeo

4 engagements pour acheter en toute confiance

Trustpilot & Antikeo Les avis de nos clients : 4.5 / 5

Restez informés de nos dernières nouveautés

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez leur utilisation.