Sculpture - Cerf qui écoute 1838 , Antoine-Louis Barye (1795-1875) - Bronze

XIXe siècle
Napoléon III
LIVRAISON
Depuis : 93400, Saint-Ouen-sur-Seine, France

Modifiez votre adresse pour obtenir une estimation précise des frais d'envoi.

    Objet mis en vente par

    Voir la Galerie
    Épreuve en bronze , à patine brune , représentant un cerf "Cerf qui écoute" , Antoine-Louis Barye (1795-1875) .
    À travers cette sculpture , le sculpteur met en avant l'aspect majestueux et imposant du cerf . 
    Autant de réalisme n’est pas dû au hasard .
    En effet , Antoine-Louis Barye connait parfaitement l’anatomie animale . 
    Le sculpteur a révolutionné la manière de représenter les animaux . 
    Pour lui , ils ne sont plus des symboles politiques ou encore des attributs mythologiques , ils deviennent au contraire , le sujet unique , l'animal en tant que tel et rien d'autre .
    Cette vision du sujet a permis à Antoine - Louis Barye de créer des œuvres uniques , imprégnées d'élégance et de naturalisme .

    Signature du sculpteur "BARYE" , suivi de la date "1838" (date de création du "Cerf qui écoute") , en creux , sur la terrasse naturaliste . 
    Marque du fondeur "F.BARBEDIENNE.FONDEUR.PARIS" .
    Sculpture d'édition ancienne , période seconde partie du XIXème siècle . 
    Parfait état de conservation et de patine . 

    Dimensions : 21 cm x 16 cm 

    Le "Cerf qui écoute" est le pendant du "Cerf la jambe levée" .
    Les deux modèles ont été créés en 1838 .
    Suite au décès du sculpteur Antoine - Louis Barye , le fondeur "Ferdinand Barbedienne" fit l'acquisition de plusieurs modèles , notamment , du "Cerf qui écoute" , en 1876

    Antoine - Louis Barye (1795-1875)

    Célèbre pour ses sculptures animalières , Antoine - Louis Barye est un fils d’orfèvre , qui se forme au travail des métaux , chez un équipementier militaire et chez Jacques-Henri Fauconnier .

    En 1818 , il entre à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris et fait son apprentissage dans l’Atelier du sculpteur François Joseph Bosio et du peintre Jean-Antoine Gros .
    Après plusieurs échecs au Grand Prix de Rome , Antoine-Louis Barye claque la porte des Beaux-Arts en 1825 .
    Il s’oriente ensuite vers la sculpture animalière qu’il va remettre au goût du jour .
    Avec son ami Delacroix, il se rend régulièrement à la ménagerie du Muséum d’Histoire Naturelle 
pour étudier et observer les animaux .

    C’est en 1831 que Barye se fait connaître du grand public en exposant au Salon "LeTigre dévorant un gavial" (Louvre) , œuvre mettant en scène un violent combat "d’une impressionnante virtuosité ".
    Deux ans plus tard, il triomphe avec "Le Lion au Serpent" plâtre , qui sera également exposé avec succès dans sa version en bronze lors du Salon de 1836 .

    Préférant le bronze au marbre jugé trop froid , l‘artiste multiplie les statuettes et les petits groupes animaliers qu’il fond et cisèle lui-même .

    Barye meurt à l’âge de 80 ans , laissant derrière lui une importante production de dessins , aquarelles et peintures ainsi que des sculptures , pièces d’orfèvrerie .
    Ses œuvres sont visibles aux Musées du Louvre et d’Orsay .

    Ref: UXDN01N7EB

    Condition Parfait état
    Style Napoléon III (Sculptures Bronzes animaliers Napoléon III)
    Siècle XIXe siècle (Sculptures Bronzes animaliers XIXe siècle)
    Pays d'origine France
    Artiste Antoine - Louis Barye (1795 - 1875)
    Largeur (cm) 16 cm
    Hauteur (cm) 21 cm
    Matériau(x) Bronze, Bronze patiné
    Délai d'expédition Prêt à être expédié en 2-3 jours ouvrables
    Localisation 93400, Saint-Ouen-sur-Seine, France
    La garantie Acheteur sur Antikeo

    4 engagements pour acheter en toute confiance

    Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez leur utilisation.