Jacob Frères, Quatuor De Chaises Estampillées d'époque Consulat.

XVIIIe siècle
Empire, Consulat
LIVRAISON
Depuis : 69009, Lyon, France

Modifiez votre adresse pour obtenir une estimation précise des frais d'envoi.

    Objet mis en vente par

    Voir la Galerie
    Superbe ensemble de quatre chaises à l'étrusque en acajou estampillées Jacob Frères Rue Meslée (1797-1803).
    Ce modèle, à dossier planche découpée aux extrémités en demi-cercles faisant volutes, fut créé par l'entreprise Jacob Frères à la fin du XVIIIème siècle. 
    Dérivé de la chaise Klismos, qui lança la mode du goût étrusque à partir de 1790, ce modèle des Frères Jacob (que François Honoré Georges Jacob Desmalter continua de produire sous l'enseigne Jacob D Rue Meslée) se démarqua de la concurrence, en particulier des modèles de Marcion, grâce à la conception de son dossier. 
    En double demi-cercles de part et d'autre, marqueté en spirales dans son périmètre d'un filet de poirier noirci.
    Les pieds avant tournés en double balustres, les pieds arrière en sabres.

    Ce modèle fut tellement apprécié par l'Empereur,  que François Honoré Georges Jacob Desmalter et son frère Georges II, livrèrent plusieurs demeures impériales :
    -Une suite de 12 chaises identiques livrée en 1803  au château de Saint Cloud. Elles furent part la suite placées au Grand Trianon en 1837 dans l’antichambre de Madame Adélaïde (1777-1847), sœur du roi Louis-Philippe.
    -Une suite de six chaises identiques, rehaussées d'une fleur, livrée au Palais de Fontainebleau et placée dans le cabinet de l'Empereur. 
    -Une suite de douze ,avec ce même dossier, livrée pour la chambre de l'Empereur au palais de Fontainebleau. 

    Superbe état de conservation, restauration de grande qualité. 

    L'élégance féline de ce modèle est soulignée par un très beau tissu léopard neuf de la maison Pierre Frey.

    Estampillé Jacob Frères R MESLÉE sur la traverse de trois des quatre chaises. 

    Époque Consulat .

    Dimensions :
    Hauteur: 85,5 cm
    Hauteur assise: 45 cm
    Largeur: 45 cm
    Profondeur: 49 cm
    Profondeur assise: 40 cm


    Jacob Frères (1797-1803):
    D'après "Les ébénistes du XVIIIe siècle de François de Salverte"
    Après l'arrêt de l'entreprise de leur père, Georges Jacob, ses fils Georges et François-Honoré poursuivirent ensemble l'activité sous la raison sociale de « Jacob frères ».

    Tous deux étaient nés à Paris, le premier à la date du 26 mai 1768, l’autre le 6 février 1770.
    Dans l’entreprise qu’ils dirigèrent ensemble jusque vers la fin du Consulat, l’aîné s’occupa de l’administration commerciale et le second de la partie technique.

    Le second des fils se faisait appeler Jacob-Desmalter, du nom d’une propriété que son père possédait en Bourgogne. Amoureux de son métier, très intelligent, très doué pour les arts, il allait acquérir parmi les hommes de sa génération une renommée comparable à celle de Boulle au dix-septième siècle et de Riesener au dix-huitième. La chance le servit dès le début. Le général Bonaparte, en revenant d'Italie, commanda aux frères Jacob, pour sa chambre à coucher rue Chantereine, un curieux mobilier militaire dont le lit simulait une tente et les sièges des tambours. Ces pièces historiques, données au général Lefèvre-Desnouettes, ont passé par héritage au comte d'Harambure, qui les conserva dans son château de Boran (Oise).
    Plus tard le Premier Consul fit appel aux mêmes ébénistes pour remeubler les anciennes résidences royales dévastées par la Révolution. Après avoir produit jusqu’alors des ouvrages d’un goût très sobre, qui valaient surtout par le caractère et la pureté du style, les Jacob commencèrent à fabriquer des morceaux plus richement ornés de sculptures et de bronzes. Parfois ils les relevèrent aussi avec des incrustations en bois de couleur et de bas-reliefs de porcelaine imitant les biscuits de Wedgwood. Une médaille d’or leur fut décernée à l’Exposition de l’an IX, où ils avaient présenté notamment deux commodes garnies de camées. Ils se surpassèrent au concours de l’année suivante.
    Leur envoi comprenait entre autres morceaux, plusieurs trépieds en brûle-parfums et une somptueuse console de bois sculpté et doré, couverte d’une mosaïque italienne.
    Ces industriels employaient la marque JACOB FRERES RUE MESLEE qu’ils imprimaient sur deux lignes, en lettres hautes et grêles.
    On rencontre cette marque également sur beaucoup d’ébénisteries faisant partie des collections de l’État comme le bureau construit pour le Premier Consul dans la forme d’un arc de triomphe; il figure parmi les souvenirs de Joséphine au château de la Malmaison.
    L’aîné des frères Jacob mourut prématurément le 30 vendémiaire an XII (23 octobre 1803) et François-Honoré forma une nouvelle association avec son père, sous le nom de « Jacob Desmalter et Cie », avec pour estampille Jacob D Rue Meslée. 

    Livraison:
    Sur demande, je gère pour vous la livraison en France ainsi qu'à l'international.
    Les modalités d'expédition dépendent de votre localisation. Contactez-moi afin de connaître le coût et préparer l'organisation de votre livraison.
    Je veille à ce qu'un soin tout particulier soit respecté pour un emballage et une protection adaptés à vos achats.
     

    Ref: J5F15KGSG9

    Condition Très bon état
    Style Empire, Consulat (Chaises Empire, Consulat)
    Siècle XVIIIe siècle (Chaises XVIIIe siècle)
    Pays d'origine France
    Artiste Jacob Frères (1797-1803)
    Matériau(x) Acajou
    Délai d'expédition Prêt à être expédié en 4-7 jours ouvrables
    Localisation 69009, Lyon, France
    La garantie Acheteur sur Antikeo

    4 engagements pour acheter en toute confiance

    Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez leur utilisation.