Trier par :
Style Louis XV, Transition

Tapisserie Louis XV, Transition

Concernant les tapisseries Louis XV, on peut citer en première ligne, la célèbre série de Don Quichotte avec ses vingt-huit sujets empruntés par Charles Coypel au roman de Cervantès ; viennent ensuite la série des chasses de Louis XV par Oudry, véritables pages d'histoire situées dans les paysages les plus pittoresques de Fontainebleau et de Compiègne.

J.-F. de Troy exécuta pour les Gobelins les cartons de l'histoire d'Esther, sept panneaux avec des architectures somptueuses et de nombreux personnages, et les cartons des aventures de Jason et de Médée.

Les nouvelles tentures des Indes par François Desportes obtinrent un vif succès, ainsi que les portières des Dieux et « les mois grotesques » du peintre Claude Audran. Le décor est ici tout à fait Louis XV.

Enfin, en 1757, la manufacture des Gobelins exécute d'après les cartons de Boucher la suite des Amours des Dieux ; cette œuvre marque la fin de la belle période ; une transformation définitive va s'opérer dans la compréhension de la tapisserie ancienne. Après 1780, en effet, au lieu de sujets décoratifs, de scènes mythologiques ou galantes, les cartons s'efforceront de reproduire fidèlement des tableaux d'histoire ou des pages de roman ; le rôle ornemental de la tapisserie sera complètement méconnu, et la médiocrité des œuvres nous dispensera, à l'avenir, de parler de cette branche décorative qui avait pourtant produit, au XVIIe et au commencement du xviiie siècle, des œuvres absolument remarquables.


La garantie Acheteur sur Antikeo

4 engagements pour acheter en toute confiance

Trustpilot & Antikeo Les avis de nos clients : 4.5 / 5

Restez informés de nos dernières nouveautés

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez leur utilisation.