Buffet De Chasse Lyonnais XVIIIème Coiffé D’une Pierre De Saint Cyr

3.200
XVIIIe siècle
Louis XIV, Régence
LIVRAISON
Depuis : 89260, La chapelle sur oreuse, France

Modifiez votre adresse pour obtenir une estimation précise des frais d'envoi.

    Faites une offre sur cet objet !

    Vous pouvez proposer un prix inférieur si celui-ci vous semble trop élevé. Notre Antiquaire pourra alors l'évaluer et vous faire un retour.

    Contactez notre Antiquaire !

    N'hésitez pas à envoyer un message à notre Antiquaire, il sera ravi d'apporter des précisions sur cet objet.

    Objet mis en vente par
    Voir la Galerie


    Ce beau buffet en noyer est un travail du milieu du XVIIIème siècle, réalisé dans un style encore Régence, il n’est pas «composé d’éléments ancien» ni «recoupé», il a cependant subit une transformation, à l’origine ce meuble devait être coiffée d’un plateau de bois comme en témoigne les anciens trous de chevilles visibles sur le dessus des traverses, la belle pierre grise de Saint Cyr d’une épaisseur de 5cm qui le coiffe est donc postérieur, on note cependant que cette pierre date bien du XVIIIème siècle, peut être un réemploi, le cache poussière qui est sous la pierre est bien postérieur et date plutôt du XIXème siècle,
    Ce meuble présente des traits de construction et de style typique du mobilier lyonnais,
    -sa hauteur d’appui qui est de 106.5 cm,
    -la forme stricte, avec une architecture orthoédrique du meuble adouci par des montants antérieur arrondis,
    -ses deux hautes portes qui ouvre en façade permettant de dissimuler un rangs de tiroirs, 2 latéraux et 1 tiroir secret au centre,
    -les portes à fortes mouluration de type «bâti grand cadre», assemblées à clés et non chevillées, les panneaux de remplissage constitué d’une seule planche son épais et présente une saillie à l’intérieur des portes, il y a également le ferrage qui est fait avec des fiches à larder en fer étamé.
    -il n’est pas sur plinthe comme la plupart des buffet Lyonnais mais repose sur des pieds droit à l’arrière et des gros pieds «miche» ou «boules aplati» à l’avant, de même il est souligné en partie basse d’une large corniche inversée moulurée, on retrouve plus couramment ses traits sur les armoires.
    On note une différence dans les dimensions, là où la plupart des «buffet lyonnais» mesure au minimum 150 cm de large, celui-ci mesure moins de 130 cm au corps, si ce meuble n’est pas né avec la pierre qui le coiffe comme nous le décrivons plus haut, celle-ci n’en est pas moins XVIIIème et extraite de la région Lyonnaise, dans les Monts d’Or, offrant une belle épaisseur, elle permet d’avoir une double mouluration, combinant un bec de corbin sur un cavet, le contre parement de la pierre présente une taille, un grignotage manuel, on note que ce plateau a été anciennement restauré, il s’agit d’un petit recollage avec brochage sur l’angle arrière droit, sinon cette pierre est en très belle état, avec une usure de surface présentant comme une petite vague dans la partie médiane,
    L’intérieur est muni d’une étagère reposant sur des coulisseaux latéraux, la partie haute reçoit un aménagement où sont logé deux tiroirs, séparés entre eux par un tiroir secret, présentant lui même un petit logement à secret dans le fond, les tiroirs sont montés par une seul queue d’aronde à chaque angle, maintenu par un clou en fer forgé, on note l’utilisation d’autres clous du même type pour le maintien des coulisseaux. Selon Roubo, le principe des tiroirs intérieurs, intégré au bâti est un principe adopté à Paris et dans les grands centres de production vers les années 1750.
    La serrurerie est complète et d’origine, elle se compose des 4 fiches à larder à petits vase décoratif en fer étamé ainsi que de 3 grosses serrures coffre en fer pour la porte de droite et les deux tiroirs intérieur, la porte de gauche est muni d’un anneau correspondant au crochet en fer fixé sur la tablette.
    Ce meuble présente d’ancienne restauration, le bois étant piqué par des xylophages on note plusieurs petites greffes de bois ayant servi à remplacer les partie trop «mangée» ainsi que quelques bouchages à la cire, la plupart de ces anciennes restauration concerne principalement les côtés du meuble. Concernant son entretien, le buffet à été traité contre les xylophages, il a été nettoyé et nourri à la cire. Il a une très belle patine.
    Dimensions:
    Largeur à la pierre: 131.5 cm
    Profondeur à la pierre: 61 cm
    Hauteur à la pierre: 106.5 cm

    Ref: 8IERMCF5PU

    Style Louis XIV, Régence
    Époque XVIIIe siècle
    Matériau(x) Noyer
    Délai d'expédition Prêt à être expédié en 8-15 jours ouvrables
    Localisation 89260, La chapelle sur oreuse, France

    La garantie Acheteur sur Antikeo

    4 engagements pour acheter en toute confiance

    Trustpilot & Antikeo Les avis de nos clients : 4.5 / 5

    Restez informés de nos dernières nouveautés

    Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez leur utilisation.