TAHAN Antique Ecrin à bijoux Française Napoleon III 3 Boîte en Bois XIX Siècle marqueterie boulle Capitonnage velour de soie

690
XIXe siècle
Napoléon III
LIVRAISON
Depuis : 33930, VENDAYS MONTALIVET, France

Modifiez votre adresse pour obtenir une estimation précise des frais d'envoi.

    Faites une offre sur cet objet !

    Vous pouvez proposer un prix inférieur si celui-ci vous semble trop élevé. Notre Antiquaire pourra alors l'évaluer et vous faire un retour.

    Contactez notre Antiquaire !

    N'hésitez pas à envoyer un message à notre Antiquaire, il sera ravi d'apporter des précisions sur cet objet.

    Objet mis en vente par

    Voir la Galerie
    ecrin Marqueterie Boulle Signé TAHAN   ép. Napoléon 3 Napoleon III"
    DESCRIPTIF : Joli et élégant ecrin en marqueterie boulle de laiton, avec des filets et un cartouche sur le couvercle où il est inscrit Valentine ( idéal cadeau de la Saint Valentin ). intérieure en velour de  soie bleue d'origine capitonné,  serrure fonctionnelle par un bouton poussoir
    Signé par la célèbre et prestigieuse maison TAHAN  Fournisseur officiel de L'empereur Napoléon 3

    Globalement dans un très bon état. Juste un petit défaut très peu visible sur l'angle droit

    Objet en état d'usages.Les photos font parties de la description ( Les bijoux présentés ne font pas partie de ce lot)

    UN PEU D' HISTOIRE ...........

    « Maison unique en son genre de fabrication et qui a su s'imposer, du fait du bon goût de ses compositions. Chez Tahan, on ne regarde jamais le prix : l'important est que le nom Tahan apparaisse sur l'objet » (Pierre Giffard, Les Fourchambault, 1878).

    « Prince de la petite ébénisterie », Tahan a marqué son époque par le soin apporté à chacune de ses pièces, à la fois œuvres d'art et utilitaires. Généralement de petite ou moyenne taille, ces meubles envahissent les intérieurs bourgeois, à tel point que selon le Handbook of Elegant Economy (1859), « ils constituent à eux seuls toute la physionomie de l'époque ».

    C'est en Belgique à Spa, petite ville thermale des Ardennes, que Pierre Lambert Tahan, tableur de métier, a lancé cette entreprise au destin formidable. Il quitte Spa pour Paris en 1804, et installe sa fabrique de « boîtes et nécessaires » dans le quartier du Temple.

    Son fils Jean Pierre Alexandre (1813-1892) est né à Paris, et l'aide à partir de 1837, à prendre la direction totale de l'entreprise en 1844, son père cessant alors toute activité. Jean Pierre Alexandre usera alors de son ingéniosité pour commencer son grand travail de pionnier.
    Tout d'abord, il sépare l'atelier de la rue de Quincampoix du magasin de la rue basse du rempart. Il développe la production de caissons mais réalise également des meubles plus volumineux, bonheur du jour, bureaux, tables de travail. À partir de 1845, il commence également à faire de la publicité dans les journaux, une pratique encore peu utilisée.

    "Fournisseur du Roi et des Princes", il obtient une médaille d'argent en 1849 à l'Exposition des Produits Industriels, et est alors appelé "le prince de la petite ébénisterie". En 1855, il porte le titre de « Fournisseur de l'Empereur » à l'Exposition Universelle où il expose une extraordinaire volière sculptée. La Cour lui passe en effet de nombreuses commandes, parmi lesquelles des jardinières en palissandre, des tables basses pour le palais des Tuileries, une étagère en acajou et bronze doré pour le bureau de Napoléon III. Son magasin déménage au 34 rue de la Paix (1849 -1866), puis au 11 boulevard des Italiens (1866-1878).

    En 1861, Tahan est ainsi désigné comme « un de ces fabricants qui devancent la mode et donnent le ton au lieu de se soumettre ». (La Chronique des Arts et de la Curiosité). En effet, il collabore rapidement avec Julien-Nicolas Rivart pour incruster ses meubles de fleurs de porcelaine, qui feront partie de son vocabulaire privilégié. C'est alors une nouvelle technique, qui la place à la pointe de la modernité.

    Médaillé d'or à l'Exposition universelle de 1867, Tahan emploie à la fin du Second Empire plus de deux cents salariés dans plusieurs ateliers. Tahan était, comme Rivart, un esprit passionné par les inventions de la seconde moitié du XIXe siècle, et déposa lui-même un brevet pour le bureau à cylindre, ainsi qu'un autre pour les porte-documents à façades translucides en 1858.

    La Maison Tahan décline après la chute de l'Empire qui l'avait tant soutenue. Ainsi, en 1882, l'usine cesse sa production et le magasin ferme ses portes.
    Bibliographie

    "Tahan, Jean Pierre Alexandre (1813-1892)", correspondance familiale [En ligne], Compléments historiographiques, Biographies, T, mis à jour le : 04/07/2011

    Ministère du Commerce, Catalogue des brevets d'invention, 1er janvier 1858.

    IMPORTANT : Svp, veuillez LIRE les descriptions, les conditions et les politiques du magasin, n'hésitez pas à POSER des questions, laissez votre numéro de TÉLÉPHONE lors de l'achat. Merci.
    Merci de bien consulter les photos afin de juger de l'état. Toutes les photos sont celles de l'objet, les couleurs peuvent légèrement différencier de l'apparence réelle de l'objet en raison des conditions d'éclairage.
     

    Ref: 968UOKKTZL

    Style Napoléon III (Boîtes, Coffrets, Nécessaires Napoléon III)
    Époque XIXe siècle (Boîtes, Coffrets, Nécessaires XIXe siècle)
    Artiste TAHAN
    Manufacture / Marque TAHAN à Paris
    Longueur (cm) 11
    Largeur (cm) 6.5
    Hauteur (cm) 2.5
    Matériau(x) Bois
    Délai d'expédition Prêt à être expédié en 2-3 jours ouvrables
    Localisation 33930, VENDAYS MONTALIVET, France

    La garantie Acheteur sur Antikeo

    4 engagements pour acheter en toute confiance

    Trustpilot & Antikeo

    Les avis de nos clients :

    trustpilot score4.7 / 5


    Newsletter

    Restez informés de nos dernières nouveautés

    Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez leur utilisation.