Travail Grenoblois, Secrétaire à Hauteur D’appui, Transition Louis XV-xvi

3.400
XVIIIe siècle
Louis XV, Transition
LIVRAISON
Depuis : 89260, La chapelle sur oreuse, France

Modifiez votre adresse pour obtenir une estimation précise des frais d'envoi.

    Faites une offre sur cet objet !

    Vous pouvez proposer un prix inférieur si celui-ci vous semble trop élevé. Notre Antiquaire pourra alors l'évaluer et vous faire un retour.

    Contactez notre Antiquaire !

    N'hésitez pas à envoyer un message à notre Antiquaire, il sera ravi d'apporter des précisions sur cet objet.

    Objet mis en vente par
    Voir la Galerie
    Ce beau secrétaire est un travail régional pouvant être daté autour des année 1770-80, réalisé dans un style Transition, mélangeant Le Louis XV et le Louis XVI, on y retrouve des décors employés par les ébéniste Parisien avec notamment le motif en marqueterie de cubes sans fond cher à Jean François Oeben et les motif à la grec employé par bon nombre de maîtres Parisien inspiré par le retour au néo-classique, c’est donc sous l’influence de la capital que ce meuble à été réalisé, on note que de grand ébéniste Régionaux on repris habillement ces différents motifs, notamment Jean François Hache à Grenoble et Abraham-Nicolas Couleru à Montbéliard,
    Ce meuble est coiffé d’un plateau de marbre mouluré et orné de bronze composé de 1 entrée de serrure pour l'abattant, une petite entrée pour la porte du bas ainsi que de deux chausson marqué du R couronné
    Correspondant à une armoire basse avec une hauteur totale de 121 cm, ce meuble de travail peut rentrer sous la dénomination de meuble d’appui, adoptant une proportion trapu conférée par belle largeur. Ce volume de secrétaire se retrouve chez Jean François Hache comme chez des ébénistes Parisien, il ne semble pas y en avoir dans la production des Couleru.
    La distribution est des plus courante, le bas, ouvre par deux vantaux découvrant une étagère, la partie haute, ouvre par un large abatant, chantourné qui découvre une fois ouvert la partie écritoire garnie d’un beau et ancien cuir de couleur fauve, joliment découpé à la forme de l’abatant et souligné d’une bordure doré au petit fer, petit raffinement supplémentaire, on note que le palastre de la serrure est également recouvert de cuir, le caisson intérieur est lui composé de deux rangés de trois tiroirs réparti de part et d’autre d’un logement et d’un tiroir central plus large, il y a également une étagère à demi profondeur dans le fond du théâtre, cet aménagement intérieur est réalisé avec du chêne dont la couleur est bien doré, l’ébéniste à pris soin de découpé ses façade dans un galbe que l’on retrouve fréquemment sur les secrétaire louis xv, on note une particularité au niveau de la fabrication des façades de tiroirs, le maitre artisan c’est servi d’une section épaisse pour réaliser le chantournement du parement et à gardé le maximum d’épaisseur en contre-parement pour l’assemblage à queue d’aronde, afin d’obtenir un visuel des plus agréable il procéder à une élégir en partie haute de chaque façade de tiroir afin d’obtenir le suivi du galbe.
    La caisse du meuble est de forme orthoédrique, avec des angles avant rabattus d’un arrondi et évidés ensuite d’un large chanfrein, ces montant avant finissent par des petits pieds cambré, la traverse basse qui les réunit est finement chantournée de manière symétrique,
    Les 3 vantaux de façade reposent en applique par un petit recouvrement fini d’un quart de rond, l’articulation des portes du bas est sur fiche à larder, l'abattant de manière non conventionnel est articulé par des charnières, de manière général les abattants de secrétaire sont positionnés sur des pivot droit.
    Le décor occupe la façade du meuble, les portes du bas sont couvertes d’une marqueterie cube sans fond comme en trompe l’œil, dans un encadrement de filets raccordés à la grec, l'abattant offre également un décor du même aspect en trompe l’œil interrompu avec un motif aux attributs de la musique composé d’instruments et de branchages feuillagés entrecroisés, maintenus par un nœud enrubanné, de part et d’autre de long motif en crêtes de coq ajouré viennent interrompre le jeu de fond, ces deux motif réalisé en bois sombre afin de bien se détacher du fond rappel les décors en bronze posé en applique que l’on retrouve notamment sur les commode sauteuse Louis XV, tout ce décor se trouve dans un encadrement de filet de bois teinté raccordé au quatre angles par des motifs à la grec à multiples combinaison.
    Correspondant à un travail régional l’ébéniste à utiliser des bois de pays, on retrouve du noyer disposé en frisage et composant le fond mais également du sycomore, de l’érable teinté tabac, du houx, l’ébéniste a également utiliser que des bois teinté dans différentes tonalité de vert pour des feuillages et filet à la grec, il y a également du bois teinté dans des tons plus bleu ce qui reste rare et qui servi à souligner les petits tambours, on note que les bois de placage sont épais et teinté bien en profondeur, ce type de travail se retrouve notamment chez Abraham-Nicolas Couleru connu pour l’épaisseur et la qualité de teinte de ses placage, notre ébéniste à également utiliser des placages de bois précieux provenant de lointaine contré, en bois sombre il a utilisé du bois de violette disposé en fond de filet et pour former le décor des crêtes de coq, on note également l’utilisation de bois de rose dans la conception de la marqueterie cube ainsi que pour les moulures des quart de rond encadrant les vantaux et de l’ébène sur les instrument de musique.
    Le bâti du meuble correspondant également à une production régional, il est pratiquement uniquement composé de résineux, à l’exception de traverses de face qui sont en noyer, l’aménagement intérieur du théâtre ainsi que les tiroirs sont en chêne à l’exception des fonds en sapin, ceux-ci sont cloués par le dessous. L’arrière du meuble présente une fabrication que l’on retrouve dans les production grenobloise, il est ainsi composé de planche de sapin disposé horizontalement, maintenu cloué dans le feuillures des côté, le fond également en sapin coulisse par l’arrière du meuble, ces deux trait de fabrication se retrouve dans les production des Hache et semble une habitude de fabrication grenobloise,
    Notre avis, ce meuble est une belle production datant autour des années 1770, il fut sûrement produit dans un atelier grenoblois, le marbre qui le coiffe est postérieur, il était d’ailleurs à l’origine peut être coiffé d’un plateau en bois, ce meuble n’est pas à rapprocher de Jean François Hache, cependant la qualité de l’ouvrage démontre une grande maîtrise, et une bonne connaissance des décors employé par les ébéniste parisien, les spécificité qui font l’attribution à un meuble de Jean François hache ne sont pas présent, concernant les chaussons en bronze au R couronné, au vu des informations disponible il semblerait que ces bronzes aient été fabriqué sous la régence donc 40 ans avant la fabrication de ce meuble , il s’agit donc d’un réemploi, qui nous semble être d’origine de la fabrication du meuble. Le R couronné nous renseigne aussi sur le fait qu’on le retrouve sur des meubles régionaux, et notamment sur plusieurs commode de la région Rhône-Alpes
    Concernant son état, ce meuble est en très bon état, la serrure de l'abattant fonctionne avec une clé ancienne, la serrure des vantaux du bas est postérieure, elle fonctionne avec une serrure ancienne.
    Dimensions:
    Hauteur au marbre: 121 cm
    Largeur au marbre: 113 cm
    Profondeur au marbre: 43 cm
    Hauteur Abattant ouvert: 73 cm
    Sources:
    «le génie des Hache» par Pierre et Françoise Rouge
    «l’essence du bois» aux éditions du patrimoine
    «l’ébénisterie provinciale en France au XVIIIème siècle» par Deloche et Mornand
    «le meuble d’ébénisterie» par Guillaume Janneau

    Ref: KH79NR2TLJ

    Style Louis XV, Transition
    Époque XVIIIe siècle
    Matériau(x) Bois
    Délai d'expédition Prêt à être expédié en 8-15 jours ouvrables
    Localisation 89260, La chapelle sur oreuse, France

    La garantie Acheteur sur Antikeo

    4 engagements pour acheter en toute confiance

    Trustpilot & Antikeo Les avis de nos clients : 4.5 / 5

    Restez informés de nos dernières nouveautés

    Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez leur utilisation.