Comment reconnaître une commode Louis XVI ?

Les commodes Louis XVI arrivent en pleine appétence pour l’Antiquité gréco-romaine. De fait, alors que Pompéi et Herculanum viennent d’être redécouvertes, les colonnes, les motifs droits, gémotriques et simples deviennent en vogue. Cela opère une rupture complète avec les commodes Louis XV dont l’ornementation se veut en rocaille et asymétrique. Ces caractéristiques des commodes Louis 16, dites commode à l’Antique, permettent de les identifier aisément.

Par ailleurs, au-delà de cette influence antique, le style Marie-Antoinette, avec ses éléments naturalistes, ses nœuds, ses rubans,… influe sur l’ornementation et l’agrémentation des commodes. En outre, il exite une grande variété de formes en matière de commodes : commode sauteuse, commode à ressaut, commode en demi-lune, chiffonnier,…

I. Matériaux des commodes Louis XVI

Essences de bois des commodes Louis XVI

Les commodes Louis XVI se réalisent dans des essences de bois telles que le chêne, le noyer, les bois fruitiers et le merisier. Les commodes les plus luxueuses recourent au bois de violette, au bois de rose, au citronnier ou au buis afin de composer de très fins placages et marqueteries. A la fin du XVIIIe siècle, l’acajou devient à la mode. Il s’utilise en bois massif ou plaqué et peut être moucheté ou moiré.

Commode Louis XVI. Acajou moucheté.
Commode Louis XVI, circa dernier tiers du XVIIIe siècle. Acajou moucheté. En vente sur Antikeo.

Métaux des commodes Louis XVI

Le cuivre et le laiton servent, quant à eux, à créer des filets qui soulignent les contours des panneaux et des tiroirs.  D’autres éléments en bronze doré agrémentent le bâti des commodes. Il s’agit, notamment, des sabots de piétement, des entrées de serrures ou encore de galeries ajourées qui encerclent le plateau. Les poignées se réalisent en bronze ou en laiton et prennent la forme d’un ovale sur un médaillon perlé, orné de nœuds, de rubans,…

Entrée de serrure Louis XVI, circa dernier tiers du XVIIIe siècle. Bronze doré.

Marbre des commodes Louis XVI

Le marbre, quant à lui, sert à la réalisation du plateau qui chapote le dessus de la commode. Il s’agit de marbre de Carrare, de griotte, de gris Sainte Anne ou du brèche d’Alep. Il est soit taillé en pans coupés, soit en oreilles, ce qui signifie qu’il suit la forme des colonnes ou du angles coupés du bâti.

II. Lignes et ornementation des commodes Louis XVI

Bâti et piétement

Le bâti des commodes Louis XVI se veut droit, rectangulaire, plan et rarement bombé. Ses angles sont vifs et ne présentent aucune courbe. Les montants qui encadrent le bâti sont généralement cannelés et se prolongent dans le piétement. Les montants peuvent aussi être à pans coupés. Les cannelures sont vives ou simulées grâce à de la marqueterie.  Elle possède entre deux et trois tiroirs. Il arrive régulièrement que le milieu de la commode soit proéminant par rapport aux côtés. Il s’agit, dans ce cas, d’une commode à ressaut.

Le piétement de la commode Louis XVI est toujours droits, généralement conique en fuseau. Il mesure entre quinze et vingt centimètre. Il peut prendre la forme de fuseaux ronds ou carrés ou de toupies. L’extrémité du piétement se termine par un sabot de laiton ou de bronze doré.

Ornementation

L’ornementation de la commode Louis XVI est extrêmement variée. D’une part, de nombreuses frises soulignent les moulures du bâti. Des feuilles d’eau, d’acanthe, des rais-de-cœur, des motif grecs, pompéiens,…. les composent.

Commode Louis XVI. Marqueterie grecque.
Côté d’une commode Louis XVI, circa dernier tiers du XVIIIe siècle. Frises grecques et cannelures en marqueterie.

Les influences grecques apportent des motifs cubiques et droits. Ils ornent les côtés des commodes ainsi que certaines parties de la façade. Ils se réalisent, la plupart du temps, en marqueterie. Par ailleurs, le style Marie-Antoinette permet d’orner les façades de nœuds, de rubans, de bouquets de fleurs, de motifs naturalistes, de trophées champêtres, de scènes romantiques et paysannes,… D’autres motifs, issus des imaginaires guerrier, musical,…servent aussi à orner les commodes Louis XVI. Il s’agit, entre autres, de trophées d’instruments de musique ou d’armes.

Enfin, plus rarement, le bâti de commodes très somptueuses se recouvre de pans de laques japonaises noires représentant des scènes nippones.

III. Types de commodes Louis XVI

Au-delà de la traditionnelle commode Louis XVI à tiroirs sur un piétement en fuseau, les commodes Louis XVI se caractérisent par leur grande diversité. Cette dernière s’exprime tant par les formes, que par le piétement ou le nombre de tirrois.

La commode sauteuse Louis XVI

La commode sauteuse apparaît durant le style Transition, style de jonction entre le Louis XV et le Louis XVI. Elle se nomme également commode à la Cressent, du nom de l’ébéniste, Charles Cressent, qui l’a inventée. Elle continue à se développer au début de la période Louis XVI. Le bâti de cette commode est rectangulaire et repose sur quatre hauts, fins pieds, légèrement galbés. Elle possède généralement deux rangées de tiroirs.

La façade de la commode sauteuse peut être galbée, bombée ou en arbalète. Elle dispose d’un plateau de marbre. De la marqueterie ou, plus rarement, des laques chinoises et japonaises recouvrent son bâti.

Commode sauteuse Transition/Louis XVI
Commode sauteuse de style Transition/Louis XVI, circa XIXe siècle. Marqueterie en bois de rose et bois de violette. En vente sur Antikeo.

La commode à la grecque

La commode à la grecque, dite commode à ressaut, dispose de pieds plus courts que ceux de la commode sauteuse. Elle se compose de trois rangées de tiroirs superposées. La rangée du haut se divise elle-même en trois petits tiroirs. La façade de cette commode se divise en trois parties. Celle du centre est en ressaut et contient les tiroirs. Les parties latérales sont ornées de vantaux ou de tiroirs

Commode à ressaut Louis XVI
Commode à ressaut Louis XVI, circa dernier tiers du XVIIIe siècle. Estempillée E. Avril et M. Ohneberg. En vente sur Antikeo.

La commode demi-lune Louis XVI

Cette commode est une innovation du style Louis XVI. Son bâti est arrondi et dispose de deux vantaux latéraux. Le milieu, quant à lui, se compose de deux ou trois rangées de tiroirs.

Elle prend le nom de commode en console quand son tiroir supérieurs’intègre dans la ceinture du bâti. La jonction entre les vantaux latéraux et les tiroirs du milieu s’opère généralement grâce à une colonne cannelée dans le bas de laquelle le piétement avant s’emboîte. Cette commode est généralement recouverte d’un marbre taillé en demi-lune, disposant d’oreilles épousant la forme des colonnes.

Commodes Louis XVI demi-lunes
Paire de commodes demi-lunes de style Louis XVI, circa XIXe siècle. Placage en bois de rose. En vente sur Antikeo.

L’encoignure Louis XVI

L’encoignure, dite aussi commode à l’anglaise, est une commode triangulaire, qui se place dans un coin. Elle dispose d’une façade plane ou bombée. Elle peut se composer d’un ou deux vantaux. De la marqueterie ou des laques asiatiques recouvrent le bâti ainsi que les vantaux. Dans certains cas, les angles peuvent être coupés. Dans cette hypothèse, la tranche des angles prend la forme d’une colonne plate cannelée. Son piétement est soit en fuseau cannelé soit plus court et de section rectangulaire.

Encoignure Louis XVI
Encoignure Louis XVI, circa dernier tiers du XVIIIe siècle. Placage de bois de rose, de noyer et bois fruitier. En vente sur Antikeo.

Le chiffonnier Louis XVI

Le chiffonnier est une commode plus haute, oscillant entre 1,20 m et 1,40 m. Tout comme l’encoignure, son piétement peut être plus bas. Elle se compose de plusieurs rangées de tiroirs. Lorsqu’elle comprend sept tiroirs, cette commode s’appelle semainier. Un plaque de marbre recouvre le plateau du meuble. Les poignées des tiroirs sont très souvent des anneaux reposant sur une rosace au bord perlé en bronze

Chiffonnier Louis XVI, circa dernier tiers du XVIIIe siècle. Acajou et bronze doré.

Les commodes Louis XVI sont extrêment variées, tant par leurs formes, que par les matériaux utilisés ou leur ornementation. Cette profusion de modèles provoque une grande appétence pour ces commodes à l’heure actuelle. Cet article permet donc d’identifier aisément une vértiable commode Louis XVI mise en vente par un antiquaire ou un site d’antiquités.