Pendule Décimale Et Sexagésimale Par Antoine Thomas

6.000
XXe siècle
Art Nouveau
LIVRAISON
Depuis : 78360, montesson, France

Modifiez votre adresse pour obtenir une estimation précise des frais d'envoi.

    Objet mis en vente par

    Voir la Galerie
    Pendule décimale et sexagésimale.
    Elle donne l'heure "classique" par deux fois douze heures et divise également la journée en dix heures de cent minutes.

    Modèle cage en laiton, cadrans annulaires en émail, aiguilles argentées, balancier à mercure.

    Pendule terminée en 1901 par l'horloger Antoine Thomas-Dabret.
    Pièce unique s'inspirant de la division du temps en des journées de 10 heures pendant la révolution Française.
    Une documentation est jointe à la pendule : négatifs d'époque de la pendule, de l'horloger, notes et dessins manuscrits du créateur.

    Parfait état, restaurée en juillet 2021 par notre horloger.


    La Révolution est pensée par ses protagonistes comme le point zéro de l’histoire et marque ainsi une cassure entre le temps ancien et le temps nouveau.
    Cette représentation se retrouve au travers d’un système de symboles : promesse d’un nouvel avenir, évocation d’un temps nouveau, d’un peuple régénéré, d’une cité nouvelle… Ils proclament alors une rupture qui oppose le temps passé, auquel ils mettent fin, à l’avenir qu’ils proposent. De cette idéologie découlent le calendrier révolutionnaire et l’introduction de l’heure décimale. Le 1er Vendémiaire de l’An II (22 septembre 1793, équinoxe d’automne) marque l’arrêt du calendrier grégorien. L’année commence dorénavant à minuit, jour de l’équinoxe vrai d’automne pour l’Observatoire de Paris. Le nouveau calendrier repose sur deux principes : faire accorder l’année républicaine avec les mouvements célestes et mesurer le temps par des calculs plus exacts et plus symétriques en appliquant le plus largement possible le système décimal. Laïc, il s’inspire d’une volonté de rationalité et valorise le cycle de la nature et les travaux agricoles. »
    Ainsi, l’année sera dorénavant composée de douze mois égaux de trente jours, aux noms inspirés du climat et de saisons, auxquels s’ajoutent 5 jours consacrés aux fêtes républicaines, les » sans-culottides «. Après un cycle de quatre ans, soit une franciade, une sixième sans-cullotide s’ajoute à la fin de l’année afin que le calendrier républicain s’accorde avec les mouvements célestes. Chaque mois est divisé selon le système décimal en 3 parties de 10 jours. De plus, soucieux de décimaliser le système complet des poids et mesures, les réformateurs suppriment la division du jour en 24 heures et ses subdivisions sexagésimales. Ils décrètent que, de minuit à minuit, le jour se divise en 10 heures, fractionnées chacune en 100 minutes décimales, celles-ci contenant 100 secondes. L’heure décimale était née, soit 2 heures et 24 minutes, le midi devenant désormais 5 heures.

    Ref: 7XLAOVEPT3

    Condition Très bon état
    Style Art Nouveau (Pendules Art Nouveau)
    Siècle XXe siècle (Pendules XXe siècle)
    Artiste Antoine Thomas-dabret
    Largeur (cm) 27
    Hauteur (cm) 46,5
    Délai d'expédition Prêt à être expédié en 2-3 jours ouvrables
    Localisation 78360, montesson, France
    La garantie Acheteur sur Antikeo

    4 engagements pour acheter en toute confiance

    Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez leur utilisation.