Trier par :
Style Empire, Consulat

Pendules Empire

Sous le règne de Napoléon Ier, la pendule Empire a eu, avec une formule déjà connue sous Louis XVI, une période de splendeur incontestable. Nous la devons notamment à certains artistes du XVIIIe siècle qui ont poursuivi leurs travaux sous le 1er Empire, mais dans le goût imposé par l'impérialisme.

Pour les plus grands noms qui ont réalisé des horloges Empire, citons : Thomire à Paris, avec un talent sûr dans l'exécution, un goût éclairé et pur. Ce dernier emploie les plus habiles statuaires de la capitale pour faire les modèles des bronzes qu'il doit ciseler, faisant des pendules Thomire de véritables chefs-d’œuvre. A cette époque, nous pouvons également citer Ravrio, rue de la Loi, ou encore Galle, rue Vivienne, tous deux à Paris.

Les pendules 1er Empire sont, scènes et personnages mis à part, symétriques. Elles sont le plus souvent totalement en bronze doré au mercure en contraste d’or mat et d’or brillant. Ces bronzes sont finement ciselés et peuvent être patinés, afin de renforcer les contrastes. Les horloges de style Empire peuvent également comporter des éléments en marbre vert de mer comme les socles ou bien présenter des façades ou des colonnes en acajou. Sur les socles, on retrouve des frises et des appliques de trophées antiques, triomphes guerriers. Le piètement est le plus souvent en toupie ou en pattes de lion.

Comme ornement, on retrouve les célèbres motifs « retour d’Égypte » : sphinx, cariatides, chevaux ailés, mais également les palmettes, les feuilles d'acanthe, feuilles de laurier, les rosaces, médaillons, cornes d’abondance, les cygnes et plus généralement l’ensemble des personnages de la mythologie.

Concernant les différentes formes des pendules anciennes style Empire citons :

La pendule à sujet / pendule figurative qui présente des scènes issues de la mythologie, dieux et déesses y sont représentés : Apolon, Athéna, Télémaque, Hector, Andromaque, etc … Des scènes allégoriques sont également représentées : Amour, Cupidon, Renommée, esprit des arts, des sciences.

La pendule à colonnes / pendule portique tout d’abord réalisée en bronze doré, on les réalisera ensuite en marbre, en cristal taillé, en bois (acajou) ou en albâtre. Puis, à la même époque et leur faisant concurrence, citons la pendule dite à « pilastres ». La différence consistait en ce qu'au lieu de quatre colonnes se trouvaient des sortes de volutes découpées.

La pendule borne Empire, à l’aspect solide et massif, pouvant être principalement en acajou avec des ornements en bronze doré, ou bien totalement en bronze doré.

La pendule lyre Empire, descendante des pendules Lyre Louis XVI et reprenant la forme de l’instrument de musique du même nom.


La garantie Acheteur sur Antikeo

4 engagements pour acheter en toute confiance

Trustpilot & Antikeo Les avis de nos clients : 4.5 / 5

Restez informés de nos dernières nouveautés

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez leur utilisation.