Trier par :
Style Louis XV, Transition

Meubles Louis XV, Transition

Destiné à des pièces plus intimistes, les meubles Louis XV apportent davantage de confort que les styles précédents.

Les principales caractéristiques du mobilier Louis XV sont : emploi de la ligne courbe, adaptation aux proportions humaines, surtout pour les sièges et les tables ; recherche du confort ; à cela on pourrait ajouter l'extrême variété de formes. Les meuble anciens Louis XV sont plus petits et plus légers que ceux du style Louis XIV, se déplacent facilement au gré des envies de chacun et se spécialisent pour des usages déterminés.

Au XVIIIème siècle, les meubles style Louis XV sont construits en grand nombre, mais cela n’impactera pas la qualité du mobilier, en effet jusqu’en 1790 le maitre ébéniste a l’obligation d’apposer son estampille sur chaque pièce de mobilier, il engageait alors sa notoriété et sa responsabilité.

Techniques et ornementations des meubles style Louis XV

Le style Louis XV, style fantaisiste par excellence, s’inspire de la nature, de la mode pour l’exotisme, et est également qualifié de style rocaille Louis XV. Des ornements asymétriques sont omniprésents. Ces ornements sont sculptés, marquetés ou en bronzes dorés et représentent principalement des coquilles échancrées, des fleurs et des feuillages d’acanthe. Les courbes et contre-courbes s’entrelacent avec élégance.

Les meubles provinciaux destinés à la petite noblesse ou à la bourgeoisie sont en bois massif : chêne, noyer, cerisier, châtaignier, hêtre, ce dernier bois étant réservé pour les sièges. Les meubles plus luxueux sont faits en palissandre, en acajou, en amarante ou en bois de rose.

Alors que l'ornementation des meubles provinciaux consiste surtout en belles moulures, les meubles d'apparat demandent à la marqueterie de bois colorés et aux appliques en bronze doré un puissant apport décoratif. Les différents coloris de la marqueterie sont obtenus par choix judicieux des essences. La grosse difficulté de l'exécution de la marqueterie des meubles Louis XV est qu'elle s'applique généralement sur des surfaces courbes, parfois même cintrées dans différents sens.

Pour s'accorder avec les boiseries de couleur des appartements, certains meubles étaient peints, rouge, jaune ou vert, surtout les petites tables et les sièges. Enfin, les meubles en vernis des frères Martin jouirent d'une vogue considérable. On fit en vernis Martin toutes sortes d'objets : tabatières, épinettes, écrans, paravents, petits meubles, chaises à porteurs, carrosses, traineaux, et même la décoration des murs d'appartements.

La dorure, délaissée de plus en plus, est uniquement réservée aux tables-consoles et à quelques sièges d'apparat.

Quant aux bronzes qui garnissent les meubles, ils sont, dans la plupart des cas à la fois décoratifs et utilitaires.

Variété du mobilier d'époque Louis XV

L'armoire Louis XV est toujours, avec le lit Louis XV, la pièce capitale de l'ameublement. De très grande dimension, ses angles sont arrondis et sa partie supérieure forme fronton cintré. Parfois ce fronton revêt le dessin d'une anse de panier ou se constitue de deux courbes en S allongées séparées par un motif central sculpté, généralement une coquille ou une palmette.
La traverse supérieure épouse la forme du fronton, ainsi que le haut des panneaux : quant à la traverse du bas, elle se découpe en courbes dont l'inflexion se continue dans les pieds. Le décor est en général assez sobre ; il consiste surtout en panneaux unis encadres de belles moulures. Les pieds de la forme dite pied de biche se terminent par une volute reposant sur un petit dé ; cette disposition typique se rencontre, du reste, dans les pieds de beaucoup d'autres meubles : buffets, commodes, horloges, etc.
Deux variétés d'armoires coexistent : l'armoire d'encoignure Louis XV » surmontée d'étagères à gradins et dont la façade se présente en quart de cercle, et la bonnetière qui est une petite armoire à une seule porte.

Le buffet Louis XV comporte plusieurs variétés : le buffet à deux corps fermés, le corps du haut étant très élevé, le buffet crédence, dont le corps du haut est au contraire très peu élevé, et le buffet vaisselier, qui présente un retrait d'étagères avec petites balustrades moulurées pour retenir les assiettes.

La commode Louis XV est certainement le meuble le plus typique du style Louis XV. Sorte de coffre à tiroirs superposés, elle revêt les formes les plus variées et les plus originales : commode « en console » avec rétrécissement dans le bas, commode « religieuse » assez étroite et haute, commode « à ventre » dont les tiroirs épousent des formes concaves et convexes, commode à silhouette rectiligne, etc. Les riches commodes sont décorées de laques, de motifs en marqueterie et de superbes appliques en bronze doré.

Le bureau Louis XV adopte des dispositions extrêmement nombreuses, allant de la simple table aux meubles compliqués de tiroirs et de pupitres. Le bureau dit « à cylindre » est une création du célèbre ébéniste Oeben. Les bureaux féminins sont une innovation charmante ; il en existe différents types, entre autres celui si spirituellement dénommé « bonheur du jour ». Le bureau « à dos d'âne » comportait un abattant extérieur orné généralement de belles marqueteries ; il découvrait en s'abaissant un gradin de petites étagères et de tiroirs.

Les lits Louis XV sont assez rares dans les collections privées et les musées, mais on peut, d'après les gravures, se faire une idée assez nette de leur composition et de leur variété. Il y avait le lit « à la duchesse » avec un ciel de la même dimension que la couche et entouré d'un lambrequin, le lit « à la turque », le lit « à la polonaise », avec un dossier sur trois côtés et au-dessus un petit dôme d'où tombaient quatre grands rideaux.

Les tables Louis XV diffèrent complètement de celles du style précédent ; elles ne comportent plus de traverses inférieures, ni d'entre-jambes. Les pieds doivent seuls assurer la solidité du meuble, ce qui ne les empêche pas d'adopter des formes extrêmement élégantes ; toute la silhouette de la table sera en effet dorénavant fournie par le galbe des pieds ; ceux-ci adopteront les courbes allongées dites « pied de biche » dont l'extrémité inférieure se terminera par des sabots en bronze doré ou par de petites volutes reposant sur un dé. Les ceintures sont agrémentées de découpures en accolade et en festons, et les tablettes, assez saillantes, ont parfois leurs arêtes ondulées et cintrées.

Les consoles Louis XV d'apparat, fixées contre les murs, sont toujours dorées et ornées à profusion de motifs rocaille.

Même si à la fin du règne de Louis XV ce style commence à lasser à la cour, il a malgré tout continué à être fabriqué au fil des siècles notamment en province. À noter, la mode éclectique de la fin du XIXème fera apparaitre de très jolies pièces, de grande qualité. Au contraire, au XXème siècle le mobilier louis 15 s’uniformise et perd en qualité.

Pour en apprendre davantage sur le style Louis XV, les miroirs Louis XV,le fauteuil Louis XV, etc ... n'hésitez pas à parcourir nos rubriques du catalogue en appliquant le filtre "Louis XV, Transition".


La garantie Acheteur sur Antikeo

4 engagements pour acheter en toute confiance

Trustpilot & Antikeo Les avis de nos clients : 4.5 / 5

Restez informés de nos dernières nouveautés

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez leur utilisation.